Complements

Complements

Us et coutumes

Religions : 50% de chrétiens (très majoritairement orthodoxes), 50% de musulmans.

Les Éthiopiens sont connus pour leur ferveur religieuse.

Législation locale

Toutes les drogues sont prohibées. Qu’il s’agisse de la consommation ou de la vente de stupéfiants, les mesures de répression en Éthiopie sont sévères et les peines lourdes. Les délits de consommation ou de possession (très petites quantités) de marijuana, de haschich et autres substances de même type, sont systématiquement punis. Le Code pénal réprime en effet aussi bien la fabrication et la possession que l’usage et le trafic de stupéfiants. La fabrication et le commerce de ces produits entraînent un emprisonnement de 5 à 10 ans et une amende de 100.000 à 200.000 birrs (15.000€). La possession, le transport et l’échange à des fins de commerce entraînent une peine de 5 ans minimum et une amende de 100.000 birrs maximum (7.500€). L’utilisation personnelle de stupéfiants et la fourniture de ces produits à une tierce personne est punissable de 7 ans d’emprisonnement et de 50.000 birrs d’amende maximum (3.750€).

Le port d’armes à feu est interdit.

L’homosexualité et la pornographie sont interdits et passibles de condamnations à des peines allant d’un à quinze ans de prison.

Artisanat et antiquités : il est autorisé d’emporter avec soi des souvenirs artisanaux. Toutefois, les autorités douanières saisissent parfois des objets touristiques surtout religieux mais également d’autre nature. Il est, dès lors, conseillé de demander une facture lors de tout achat de souvenirs et de la conserver avec soi. En revanche, pour exporter une antiquité éthiopienne, il convient d’être en possession d’une autorisation spéciale. Les principaux antiquaires d’Addis Abeba assistent les voyageurs pour l’obtenir.

Espèces menacées : l’Ethiopie a ratifié en 1989 la convention de Washington sur la protection des espèces menacées et l’applique avec la plus grande rigueur à ses postes frontières ainsi qu’aux aéroports, y compris en zone internationale de transit. Le code pénal prévoit une peine de prison de dix ans maximum et une amende de 10 à 30 000 birrs.

Divers

Les moyens de paiement usuels sont le dollar U.S. (de plus en plus l’euro) et les chèques de voyage, qui doivent être déclarés à l’arrivée à l’aéroport. Il y a très peu de distributeurs automatiques de billets, principalement situés dans les grands hôtels de la capitale. Possibilité de retrait de l’équivalent de 500 $US en monnaie locale par jour avec carte visa ou mastercard au guichet de la banque Dashen à l’hôtel Sheraton.

Climat : Saison sèche : octobre à mai. Saison des pluies : juin à septembre.

Santé

Avant le départ
Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez un contrat auprès d’une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire. Allez aussi sur le site de l’Institut Pasteur pour plus de renseignements sur les vaccinations obligatoires ou conseillées, ainsi que les règles d’hygiène à suivre.

Paludisme
Cette maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…).
A ces mesures doit s’ajouter un traitement antipaludique adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Le pays est classé en zone 3. Il n’y a pas de paludisme à Addis Abeba, mais il existe une forte endémie en dessous de 1500 mètres d’altitude.

Méningite
Des cas de méningite peuvent apparaitre à tout moment en Éthiopie, en particulier dans le sud. Il est recommandé à tout voyageur se rendant en Éthiopie d’être vacciné contre la méningite A + C + Y + W135. Il est également conseillé de consulter rapidement un médecin en présence des symptômes suivants : maux de tête, fièvre, vomissements.

Vaccinations

La vaccination contre la fièvre jaune peut être exigée à l’entrée du pays pour les voyageurs en provenance de pays où elle est endémique.
La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée.
Autres vaccinations conseillées : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
Il est préférable d’être vacciné contre la méningite bactérienne A + C + Y + W135.
Chez l’enfant, la vaccination antituberculeuse est souhaitable, de même la vaccination Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR).
La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Hygiène alimentaire

Prévention de la diarrhée du voyageur et du choléra :

Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférez les eaux en bouteilles capsulées. A défaut, consommez de l’eau filtrée, bouillie et décontaminée.
Évitez l’ingestion de glaçons, de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés.
Évitez la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits.
Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.
Quelques règles simples

Évitez les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire, comme la bilharziose).
Évitez de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides.
Ne caressez pas les animaux que vous rencontrez.
Veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto).
Ne consommez jamais de médicaments achetés dans la rue.
VIH-Sida

Prévalence non négligeable du VIH - sida. Toute mesure de prévention est indispensable.

En cas d’injection, exiger que le matériel stérile soit ouvert devant vous.

N’avoir recours aux transfusions sanguines qu’en cas de nécessité absolue.

Quelques remarques

Les pharmacies en Éthiopie ont un approvisionnement aléatoire : ayez avec vous tout médicament dont vous pourriez avoir besoin.

Numéros utiles

Médecin francophone consultant pour la communauté française à Addis Abeba, Dr Wafa Ben Dhiab (Wudassie Clinic) : 011 157 43 43, 011 157 42 42, 09 11 240 182, 09 11 43 33 09 ou 09 10 636 563 (portable)
Hôpital St Gabriel : (0)116 61 36 22
Hayat Hospital : (0)116 62 44 88
Myung Sung International Medical Center (hôpital coréen) : (0)116 29 29 63
Swedish Clinic : (0)113 71 07 68 (fax : (0)113 71 33 63) (bons services, coût élevés)
Saint Yared General Hospital (près de Meganania, route de CMC) : (0)116 45 46 04 / (0)116 46 10 29
A Dire Dawa
Bilal Hospital : (0)25 111 36 36
Yemariam Work Hospital : (0)251 13 09 97 / (0)251 13 09 76
 

Entrée / Séjour

  • En raison d’une réglementation pouvant évoluer dans des délais très courts, l’obtention d’un visa de tourisme à l’aéroport international de Bole - Addis Abeba n’est pas garantie. Aussi, il est recommandé aux voyageurs de solliciter un visa auprès d’une représentation diplomatique ou consulaire éthiopienne avant leur départ, le temps d’obtention d’un visa si l’on se déplace à l’Ambassade d’Ethiopie en France est d’environ 48h, pour plus d’informations, merci de consulter leur site Internet : http://embeth.free.fr/.
  • Les voyageurs dont le visa de séjour expire avant leur départ d’Éthiopie doivent impérativement obtenir une extension de ce visa auprès des services de l’immigration à Addis Abeba (20$ américains pour un mois supplémentaire). Faute d’accomplir cette formalité obligatoire, les voyageurs sont passibles d’une amende de 20$ par mois, voire d’une amende supplémentaire de 300$ décidée par les autorités judiciaires éthiopiennes avant d’être autorisés à quitter l’Éthiopie. Toutes ces amendes ne peuvent être payées qu’en devises étrangères. Il est exigé, enfin, de ces voyageurs, qu’ils s’acquittent de ces amendes avant d’obtenir un visa de sortie (20$) leur permettant de quitter le territoire.
  • Les autorités éthiopiennes demandent aux voyageurs entrant en voiture en Éthiopie par les postes frontières de Metema à la frontière soudanaise, de Moyale à la frontière kenyane, de Galafi et de Dewele à la frontière djiboutienne, de présenter, en plus du visa éthiopien valable, du "carnet de passage" du véhicule, une lettre de recommandation établie par l’ambassade de France à Addis Abeba.
  • En raison de la situation sécuritaire qui prévaut dans la Corne de l’Afrique, cette lettre de recommandation n’est plus fournie aux voyageurs.

Contrôle des changes

  • Tous les voyageurs étrangers doivent déclarer à leur entrée sur le territoire éthiopien les devises étrangères en leur possession si celles-ci égalent ou excèdent 3.000$ (environ 2.200€). Un formulaire spécifique doit être rempli à cet effet. Aucun voyageur étranger ne peut quitter l’Éthiopie avec plus de 3.000$ (ou l’équivalent en euros) en sa possession, à moins qu’il ne soit en mesure de produire les documents qui l’autorisent à le faire. Par ailleurs, tous les voyageurs qui entrent dans le pays ou en sortent ne peuvent être en possession que de 200 birrs éthiopiens au maximum.
  • Pour de plus amples informations, prendre l’attache de l’ambassade d’Éthiopie à Paris, adresses des missions étrangères en France (sur le site de la Maison des Français de l’étranger).