Attractions Culturelles

L’histoire multimillénaire de l’Ethiopie comporte une diversité et des richesses largement méconnues. Jamais colonisée et demeurée pendant des siècles à l’abri des grandes influences extérieures, l’Ethiopie s’enorgueillit d’une culture unique et atypique en Afrique. Cette identité s’affirme dans des domaines aussi divers que l’architecture, la musique, la gastronimie ou la pratique religieuse. Nulle part ailleurs sur le continent vous ne trouverez une telle mosaïque culturelle.

Les Azmari
Présents dans les processions religieuses, dans les mariages, dans les marchés de montagne, dans les tedj bet, les cabarets (azmari bet ou bahal mechet), à la television, à la radio, les azmari sont une composante importante de la société éthiopienne. Situés presque en bas de l’échelle sociale, ils sont cependant admirés et respectés. Ils vivevent du “shilemat” ou pourboire donné à même la poche, mais certains connaissent un véritable succès national. Dépositaires d’une certaine liberté de ton et de parole, les Azmari sont rompus à l’exercice du “ semena warq”, ou art du double sens. C’est pourquoi aussi on les craint autant qu’on les aime. Certains azmari sont devenus propriétaires terriens par fait du prince. D’autres sont devenus des héros de la résistance passive en grugeant les Italiens sur des enregistrements officiels, prétendant chanter pour le roi Emmanuel alors qu’ils gratifiaient en sous-texte Amanuel_c’est-à-dire Dieu, l’implorant de les libérer de l’occupation fasciste. L’instrument utilisé le plus souvent est une viole monocorde appelée “masinqo”, faite en bois et en crin de cheval, mais les chanteurs et chanteuses sont parfois accompagnés d’un accordion, d’une flûte ou d’une lyre à cinq cordes appelée “ krar”.Les meilleurs endroits pour découvrir les azmari sont:Kazanchis à Addis-Abeba, Bahar Dar(Bahal Agerou et Ambassel bahal mechet, faciles à dénicher) sans oublier Gondar, ville par excellence des Azmari.
Le café
Le café est traditionnellement omniprésent dans le quotidien éthiopien, tant à la campagne qu’à la ville. Symbole de l’hospitalité, le café est dégusté en famille, entre amis, ou pour honorer un étranger, selon un cérémonial orchestré par les femmes. Dans toutes les agglomerations, “les buna bet”, littéralement les maisons du café, acceuillent les voyageurs pour une dégustation dans les règles de l’art. Les fèves de café sont pilées puis grillées par la maîtresse de maison sur un petit support métallique monté sur pieds, au-dessus d’un brasier de charbon et d’encens qui répand une odeur suave. Puis le café est infusé à trois reprises dans une carafe en terre cuite ( ou Jebena en Amharique) et versé dans de petites tasses. La tradition demande que les invités acceptent chacune des trois tasses offertes.

L’Injera
Base de la gastronomie éthiopienne, cette grande galette est traditionnellement préparée à base de tef, mais parfois à base de farine de maïs. Le tef pousse exclusivement en Ethiopie, notamment dans les hauts plateaux. Le mot Injera est aussi synonyme de vie. Elle est servie à chaque repas. Une injera épaisse est disposée au fond du plat, dans lequel on dépose des morceaux de viande (tebs) ou des légumes (bayainet) que l’on mange ensuite à l’aide d’autres morceaux de crêpes. La main ne doit pas toucher directement la sauce et il est très malpoli de se lecher les doigts. Pensez à manger de la main droite et à vous laver les mains avant. Dans les restaurants un peu chic, une hôtesse vous verse de l’eau tiède dans une bassine en argent.
Le jeûne
En matière d’alimentation, la religion orthodoxe, fortement influencée en cela par des pratiques judaïques, est très stricte. Outre des interdits concernant certaines viandes et des règles d’abattage spéciales, les Ethiopiens orthodoxes observent plus de 200 jours de jeûne par an, recouvrant des périodes spéciales avant les grandes fêtes mais aussi chaque mercredi et vendredi de l’année.Une bonne occasion de découvrir la “fasting food” (nourriture végétarienne, soit une galette injera avec des légumes) proposée ces jours-là dans les restaurants et qui conviendra parfaitement aux végétariens. Les periodes de jeûne sont Pâques, juin et août. Le mercredi et aussi le vendredi sont des jours idéaux pour déguster du poisson grillé ou pané. Du strict point de vue religieux, le poisson est également prohibé, mais il ya une certain tolerance due à un usage assez fréquent, au moins à Addis-Abeba.

Timkat
Célebrée à la mi-janvier, plus précisément les 18, 19 et 20 janvier, cette fête religieuse commemorant le baptême du Christ est l’une des plus colorées de la religion orthodoxe.La fête de l’Epiphanie est la plus importante fête éthiopienne de l’année, elle est célèbrée dans toutes les églises orthodoxes du pays. Les villes de Lalibela, Gondar et Axoum attirent de nombreux pèlerins. En ce jour, tous les “tabots” (répliques des tables de la Loi renfermées dans l’Arche d’alliance) quittent les églises, portés en procession au son des tambours par des religieux arborant tiares, ombrelles multicolore et croix ouvragées.

Genna ou ledet
Ayant lieu le 7 janvier, la célébration de la fête de Genna(Noël) ou Ledet(nativité) se caractérise par une grande ferveur religieuse, les fidèles circulant toute la nuit d’une église à une autre. C’est l’occasion d’organiser dans certaines régions des jeux traditionnels, comme le jeu de gena(sorte de hockey sur gazon) ou ded gug(parades équestres).
Fasika
Les pâques orthodoxes donnent lieu à de grandes festivitiés dans tout le pays chrétien durant le moi de Mars ou d’Avril.

Meskel
Fêté le 27 septembre, Meskel commémore la découverte, par l’impératrice Helene en l’an 326, de la croix sur laquelle Jésus-Christ a été crucifié. Cette fête, l’une des plus importante du pays, a lieu en Ethiopie depuis plus 1600 ans. Plusieurs défilés et parades nocturnes sont organisés dans plusieurs villes du pays et notamment à Addis-Abeba sur la place Meskel Square.

Nouvel An Ethiopien (Enkutatash)
L’Ethiopie suit le calendrier julien et fête son Nouvel An le 11 septembre. La fête appelée “ Enkutatash” marque également la fin de la saison des pluies et la commémoration de Saint-Jean Baptiste. Plusieurs spectacles de danses et de musiques traditionnelles sont organisés dans tous le pays.

TON REVE TOUR AND TRAVEL PLC

Near to Bole 17 health Center, (ATZ building 5th Floor 505)

(+251) 937 79 28 30

(+251) 911 99 64 43

Business License No: BL/AA/14/673/603368/2009

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

logo for

LIENS IMPORTANTS

TON RÊVE TOUR AND TRAVEL

Ton Rêve Tour and Travel est une agence de voyage (tour-opérateur) basée à Addis Abeba, qui a été créée par deux frères francophones, anciens élèves du Lycée Franco-Ethiopien d’Addis Abeba, read more...

we accespt visa cards